SAUVEGARDER SON PATRIMOINE EN REGION AGROVITICOLE

 

 INONDATIONS PAR COULEES DE BOUE

L’épée de Damoclès est toujours au-dessus de nos têtes !... Le premier coup de pelle des travaux hydro viticoles attendus depuis 2010 prend plus de temps à venir que les inondations qui nous tombent dessus… Mais ne désespérons pas !

L’avis d’appel public à la concurrence –comprenez « appel d’offres »- concernant l’aménagement hydraulique du coteau viticole de notre commune a été publié dans l’Union le 15 juin dernier. Le démarrage prévisionnel des travaux est fixé à 2019/2020. Pas de dates précises. La prudence est de mise !

A souligner toutefois –il était temps- la mobilisation des Autorités et des viticulteurs après les orages des 15, 16 et 17 août 2017 et leurs méfaits ! SPRA a été reçue par M. le sous-préfet le 21 novembre 2017. Le 16 mars 2018, Mme Julie MAUVAIS, responsable de l’antenne du SGV à Château-Thierry me recevait sur le même sujet.

Lundi 26 mars 2018, nous étions invités à une réunion destinée à faire le point dans les locaux de la sous préfecture en présence des principaux acteurs concernés : M. le Maire de Saulchery et son premier adjoint, les représentants de la Chambre d’Agriculture, de la DDT et du SGV entre autres. La participation financière des viticulteurs a été confirmée par M. Daniel FALLET, vice président du SGV, et « actée » (dixit) sur une durée de 15 ou 20 ans. Le coût des travaux est évalué à 2,6 millions d’euros. A ce jour, nous ignorons encore l’impact financier des travaux sur les riverains.

Nous en saurons probablement davantage lors du Conseil municipal qui se tiendra en principe fin septembre.

Ceux qui n’étaient pas saulcheriens en 2009 ignorent peut-être que Saulchery a été victime le 14 juin de cette année-là, pour la 7e fois depuis 1983, d’inondations par coulées de boue dont les conséquences ont été désastreuses : plusieurs habitations de détruites. Par miracle, aucun mort. Restent contraintes et pertes financières subies par les riverains et la commune liées au PPRIcb (plan de prévention des risques d’inondations par coulées de boue du fait que Saulchery est dorénavant en zone bleue). Haies, bosquets… Tout a été rasé au bénéfice du vignoble que plus rien n’arrête en cas de fortes précipitations, excepté un effort d’enherbement qui demeure insuffisant.

TRAITEMENTS PHYTOSANITAIRES

Nous continuons de subir tous les ans de mars/avril à août/septembre de généreux épandages qui nous obligent à quitter notre jardin précipitamment et à fermer nos fenêtres pour tenter d’échapper aux effets des produits chimiques répandus dans l’atmosphère. Et cela dès le lever du jour par beau temps au cas où il pleuvrait (risques de mildiou obligent)… même s’il ne pleut pas !

Afin de mettre un terme à cette situation insupportable, nous avons déposé un recours contre M. le Préfet de l’Aisne en novembre 2015 auprès du Tribunal Administratif d’Amiens. L’avocat de GENERATIONS FUTURES spécialisé dans ce domaine (association nationale reconnue d’utilité publique dont nous sommes adhérents et notre leadership dans cette affaire) a pris le relais.

L’audience a eu lieu mardi 27 mars 2018. Bien entendu, SPRA était présente. Malheureusement, le verdict n’a pas été à la hauteur de nos espérances puisque notre légitime demande de réglementation des épandages à proximité des habitations a été rejetée. Principales raisons invoquées : M. le Préfet a publié un arrêté le 29 juillet 2016, arrêté qui ne répond absolument pas à nos requêtes puisqu’il ne concerne pas les riverains. De plus, d’après le Tribunal, M. le Préfet n’était pas le bon interlocuteur ! Il fallait s’adresser à M. le Ministre de l’Agriculture.

Or, en 2012, nous avions adressé une lettre ouverte à M. Xavier BERTRAND, Ministre de la Santé (à présent président du Conseil Régional), à M. Bruno LEMAIRE, Ministre de l’Agriculture et à Mme Nathalie KOSCIUSKO MORIZET, Ministre de l’Environnement. M. BERTRAND a renvoyé « la patate chaude » à M. Bruno LEMAIRE qui n’a jamais daigné nous répondre. Mme NKM, quant à elle, a fait suivre à M. B. LEMAIRE et nous a renvoyés à M. le Préfet.

Plus fort encore : N. HULOT, Ministre de la Transition écologique et solidaire, à qui nous avons envoyé un dossier consistant le 11 septembre 2017 nous a enfin répondu après plusieurs relances via sa cheffe de cabinet en date du 2 juillet dernier. Elle se charge de saisir le Préfet de l’Aisne ! Le serpent se mord la queue ! ( "Humeur par la Hure" publiée dans l'Axonais du 12 juillet).

Bien entendu, nous avons fait appel du jugement ! Nos avocats vont avoir du grain à moudre !

Afin de ne pas abuser de la surface qui nous est généreusement accordée par la rédaction en chef, je ne m’étendrai pas davantage sur nos actions notamment concernant le glyphosate. Cette petite illustration, publiée par l’Union résume on ne peut mieux la situation !

 

 

Ni sur le courrier adressé par nos soins à l’acteur Pierre ARDITI, héros de la série « le sang de la vigne » qui a déclaré dans l’Union du 20 juin être « contre le vigneron bashing » ! Evidemment, pas de réponse. Merci à Mme Brigitte FOURNIE TURQUIN, Conseillère Départementale, qui a apprécié et a réagi par mail dont voici un extrait : « La récon

ciliation entre les activités viticoles et l’environnement ne peut qu’engendrer un plus pour tous, populations riveraines, touristes, y compris les viticulteurs champenois qui y verront croître leur santé, leur chiffre d’affaires et leur cote d’amour ! »

Pour en savoir plus (en attendant la prochaine édition de notre FLASH INFOS), contactez-nous et rejoignez les fidèles adhérents de notre commune si, comme eux, vous considérez que notre combat est juste !

Excellente rentrée pour tous…. Et avec nous !

SPRA organise un loto samedi 29 septembre à 19 h, salle polyvalente. De très beaux lots à gagner ! Et surtout… Un agréable moment de détente et de convivialité. Venez nombreux !

Un petit mot encore ! Merci à Marc GERARD, membre de notre Conseil d’Administration, habitant à Domptin, qui n’a pas hésité à mettre gracieusement son groupe électrogène à la disposition de notre valeureux restaurateur « Jacky » lors de la Fête champêtre du 29 juillet. Comme quoi pour SPRA, la solidarité, entre autres valeurs, n’est pas un vain mot !

Cordialement.

Liliane DEVILLERS
Présidente SPRA
03 23 70 06 76


Téléchargez ici le P.v. de l'assemblée ordinaire de S.P.R.A. du 31 mars 2018.

 

 

Enregistrer